En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer [Par exemple, des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts] et [ Par exemple, réaliser des statistiques de visites]

LOON-PLAGE

LES INFORMATIONS DE LA VILLE DE LOON-PLAGE

triDéchets verts aux ateliers municipaux
Les encombrants
Déchetterie

 

Déchets verts aux ateliers municipaux

Les déchets verts aux ateliers municipaux sont ouverts le mercredi de 13h45 à 16h15
et le samedi de 14h15 à 17h45.
En hiver, ils sont fermés pendant deux mois le samedi de mi-décembre à mi-février. Les autres déchets ne sont pas pris aux ateliers, les personnes désirant jeter des encombrants ou autres doivent se déplacer à la déchetterie de Gravelines.

Les encombrants

Les encombrants passent deux fois par an.
À noter par ailleurs que la CUD propose un service de ramassage sur rendez-vous moyennant le règlement d’une contribution de 10 euros HT par enlèvement.
Quels sont les déchets autorisés ?
- déchets végétaux issus des jardins : tontes de pelouse mises en sacs et petits branchages ficelés
- objets volumineux ne pouvant entrer dans les poubelles : literie, mobilier, bicyclette, emballages,...
- déchets issus du bricolage familial : portes, fenêtres, équipements de cuisine et de salle de bain, revêtements de sol, de mur ou de plafond ...
Quels sont les déchets refusés ?
- électroménager, appareils électriques et électroniques, réfrigérateurs et congélateurs : à déposer en déchetterie ou à faire reprendre par votre fournisseur
- les déchets ménagers spéciaux (huiles moteur, huiles ménagères, pneumatiques, batteries) ou autres (peintures, solvants, vernis, aérosols, desherbants, produits phytosanitaires, néons, etc...) : à déposer en déchetterie
- terre, déblais, gravats, amiante-ciment, plaques de plâtre : à déposer en déchetterie
- déchets infectieux et de soins des particuliers (pansements, seringues ...): à reprendre par les professionnels de la santé ou à déposer dans les déchetteries autorisées
Source : esterra.fr

Déchetterie

La déchetterie la plus proche est située à Gravelines, rue des enrochements. Elle est ouverte :

En période estivale (du 1er lundi de mars au dernier dimanche d’octobre) :
Du lundi au samedi de 8h30 à 12h15 et de 13h45 à 18h30.
Les dimanches et jours fériés de 8h30 à 12h15, fermeture le 1er mai.

En période hivernale (du 1er lundi de novembre au dernier dimanche de février) :
Du lundi au samedi de 8h30 à 12h15 et de 13h45 à 17h30.
Le dimanche, 24 décembre, 31 décembre et jours fériés :
de 8h30 à 12h15.
Fermetures le 25 décembre et le 1er janvier. L’  accès à la déchetterie est gratuit pour les particuliers se présentant avec un véhicule de hauteur inférieure à 1,90 m et est payant pour les véhicules siglés ou supérieurs à 1,90 m.
Pour tous renseignements, composez le 0800 22 45 57
(numéro vert, appel gratuit).

Maternelles :

- Victor Hugo Directrice : Christelle LAPORTE Rue Siméon Courcot - Tél : 03.28.21.45.65 - Bureau de la directrice Rue du corps de garde Tél : 03.28.21.45.76

 

Elémentaires (CP au CM2) :

- Louis Pasteur Directrice : Cathy BOURGOIS Rue du Corps de Garde - Tél : 09.63.29.84.80

 Primaires (maternelles + élémentaires) :

- Gérard Philipe Directrice :  Dorothée BOUCHER   799 rue des Manoirs - Tél : 09.64.44.79.67

- Sacré Cœur Directrice : Sandrine TEMPERVILLE   115 rue Gaston Dereudre - Tél : 03.28.21.32.11 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Collège

- Jean Rostand Principal : Christelle SAGARY,  Rue Paul Matrenghen - Tél : 03.28.58.03.60

De nombreux outils de communication sont mis en place afin de vous permettre de vous tenir informés de ce qu’il se passe dans la commune.

 

Magazine communal : Vivre Loon-Plage

IMG 5725

Le magazine communal paraît tous les deux mois et rend compte de l’actualité locale. Il est distribué en toutes boîtes.

L’agenda loonois

L’agenda loonois est édité mensuellement (sauf en juillet et août). Il vous informe des événements à venir dans diverses thématiques : seniors, centre socioculturel, médiathèque, associations, commerces, ville.Il est distribué en toutes boîtes à la fin de chaque mois pour le mois suivant.

 

Brochure de la saison culturelle

Ce document présente l’ensemble de la saison culturelle, de septembre à septembre. Il est distribué dans toutes les boîtes à lettres .

  

Site Internet

Le site Internet vous renseigne sur la ville, les démarches, les services et aides, les associations.. Il vous permet de payer en ligne les prestations du Guichet Unique (cantine,...). Vous pouvez lire en ligne les publications municipales avec la liseuse Calaméo. Vous pouvez également visionner les reportages vidéo via notre WebTv. 

 

Panneaux lumineux

Deux panneaux lumineux de 6 m2 et de 2m2 vous informent des évènements à venir sur la commune.

 

Réseaux sociaux

La ville de Loon-Plage est présente sur les réseaux sociaux depuis 2010 : Facebook, Twitter et Dailymotion. Ces outils complêtent nos médias communaux et permettent une instantanéité et réactivité de l’information communale. 

 

Web TV

La web TV de la ville (sur Dailymotion) propose régulièrement des reportages sur des thématiques diverses et variées. 

IMG 7307La poubelle verte

Pour les déchets de cuisine (pain, marcs de café, sachets de thé usagés, épluchures de fruits et légumes, arêtes, os, coquilles d’œuf, restes de repas), les autres déchets organiques (papier, journal, cartons sales ou gras, mouchoirs et serviettes en papier) et les petits déchets de jardin (fleurs coupées et fanées, feuilles mortes, petits branchages, tontes de gazon). Surtout n’y déposer aucun plastique !

Afin d’adapter les fréquences de collecte liées à la faible production de biodéchets pendant la période hivernale, le ramassage du bac vert s’effectue une fois toutes les deux semaines, du 1er novembre au 31 mars. Après cette date, la collecte de la verte reprend son cours normal. 

Pour plus de renseignements, contactez le numéro vert (gratuit) : 0 800 224 557.

 

La poubelle bleue

Pour les bouteilles plastiques transparentes ou opaques (eau, lait, huile par exemple), les papiers et cartons (journaux, magazine, prospectus, cartons propres, briques) et les emballages en métal (boîtes de conserve, boîtes de boisson, aérosols)

 

La poubelle marron

Pour les ordures ménagères qui ne vont pas dans « la bleue » ou « la verte ».

 

Déchets verts aux ateliers municipaux

Les déchets verts aux ateliers municipaux sont ouverts le mercredi de 13h à 16h15 

et le samedi de 14h à 18h. 

En hiver, ils sont fermés pendant 2 mois le samedi. 

 

Les autres déchets ne sont pas pris aux ateliers, les personnes désirant jeter des encombrants ou autres doivent se déplacer à la déchetterie de Gravelines. 

 

Les encombrants

Les encombrants passent deux fois par an : en mai et en novembre.

 

Quels sont les déchets autorisés ?

o déchets végétaux issus des jardins : tontes de pelouse mises en sacs et petits branchages ficelés

o objets volumineux ne pouvant entrer dans les poubelles : literie, mobilier, bicyclette, emballages,...

o déchets issus du bricolage familial : portes, fenêtres, équipements de cuisine et de salle de bain, revêtements de sol, de mur ou de plafond ...

Quels sont les déchets refusés ?

o électroménager, appareils électriques et électroniques, réfrigérateurs et congélateurs

> à déposer en déchetterie ou à faire reprendre par votre fournisseur

o les déchets ménagers spéciaux (huiles moteur, huiles ménagères, pneumatiques, batteries) ou  autres (peintures, solvants, vernis, aérosols, desherbants, produits phytosanitaires, néons, etc...)

> à déposer en déchetterie 

o terre, déblais, gravats, amiante-ciment, plaques de plâtre

> à déposer en déchetterie

o déchets infectieux et de soins des particuliers (pansements, seringues ...)

> à reprendre par les professionnels de la santé ou à déposer dans les déchetteries autorisées

Source : esterra.fr

 

Déchetterie

La déchetterie la plus proche est située à Gravelies, rue des enrochements

Les déchetteries sont ouvertes :

En période estivale (du 1er lundi de mars au dernier dimanche d’octobre) :

Du lundi au samedi de 8h30 à 12h15 et de 13h45 à 18h30.

Les dimanches et jours fériés de 8h30 à 12h15, fermeture le 1er mai.

En période hivernale (le reste de l’année) :

Du lundi au samedi de 8h30 à 12h15 et de 13h45 à 17h30.

Le dimanche, 24 décembre, 31 décembre et jours fériés, de 8h30 à 12h15.

Fermeture le 25 décembre et le 1er janvier.

L’accès à la déchetterie est gratuit pour les particuliers se présentant avec un véhicule de hauteur inférieure à 1,90 m et est payant pour les véhicules siglés ou supérieurs à 1,90 m.

 

Pour tous renseignements, composez le 0800 22 45 57 

(numéro vert, appel gratuit).

 
Retrouvez l’ensemble des lieux de vie de la commune avec les informations utiles les concernant. 

 

1. Mairie

8h30 -12h

13h30 - 17h

Permanences le mardi soir jusque 19h (sauf lors des vacances d’été et de Noël)

27 place de la République

03 28 58 03 20

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Accueil

Démarches administratives au Guichet Unique

Mariage 

Parrainage civil

Conseil Municipal

Permanences du Maire

2. Centre Communal d'Action Sociale

8h30 -12h

13h30 - 17h

15 place de la République

03 28 58 03 40

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Accueil

Logement

Accompagnement des personnes âgées

Action sociale

Prévention santé & bien-être

3. Centre socioculturel Dulcie September

8h30-12h

13h15 - 18h15

(sauf le vendredi, fermeture à 17h)

Fermé le lundi matin

NB : ouvertures spécifiques pour l’espace jeunes et pour Pergaud

60A rue George Pompidou

03 28 27 39 64

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Multi-accueil

Relais Assistantes Maternelles

Activités Enfance

Jeunesse 

Adultes

Familles

3. Médiathèque Marcel Pagnol

Mardi, vendredi et samedi : 10h - 12h & 13h30-18h

Mercredi : 9h-12 & 13h30-18h

Jeudi : 13h30-18h

Dimanche : 

10h - 12h

60 bis rue George Pompidou

03 28 58 67 50

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Facebook : médiathèque de Loon-Plage

Agenda également disponible sur : 

www.lesbalises.fr 

 

Prêts d’ouvrages : livres, CD, DVD, CD-Rom.

Animations : la girafe conteuse, bébé bouquine, ciné soupe, spectacles vivants, prose café, journée nouveautés, etc.

 

4. Office de Tourisme des rives de l'Aa et de la Colme

Avril, mai, juin et septembre : lundi 14h-18h, du mardi au vendredi de 9h-12h et

14h-18h, samedi 9h-12h

Maison de la Nature et de l’Environnement, Parc Galamé – rue Gaston Dereudre, 59279 Loon-Plage

03 28 27 39 00

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Accueil

Réservations de spectacles

Informations tourisme

 

infrastructures sportives centre

Boulodrome Robert Beaumont

Rue Paul Matrenghem

Pratique de la pétanque.

Equipements : 17 pistes couvertes et 20 pistes extérieures. 

 

Complexe Sportif Léo Lagrange 

82 rue Léo Lagrange

Pratique de tous les sports.

Equipements : dojo, gradins, bar ... 

 

Local Javelot Yoga 

64 Rue du Corps de Garde

Pratique du javelot et du yoga – relaxation

Equipements : 4 pas de tir sur cibles 

 

Salle des sports Georges Carpentier  

Rue Léo Lagrange

Pratique de tous les sports.

Equipements : salle de musculation, gradins, bar. 

 

Salle des sports Marcel Rommel

Impasse des sports

Pratique de tous les sports. Organisation d’événements divers.

Equipements : cuisine équipée, bar, scène et régie son. 

 

Stade de Foot Marcel Rosseel 

Rue du stade

Pratique du football.

Equipements : un terrain d’honneur (avec gradins, club house, buvette…), un terrain synthétique.

Nouveauté :un centre de perfectionnement. Cette structure sportive est réalisée 100% en matière synthétique et se démarque par son unicité en France. Inspirée d’un grand club professionnel étranger, elle comprend un grand et un demi-terrain synthétiques, une piste d’athlétisme de 300m, une autre piste droite de 100m (Les élèves du Collège Jean Rostand pourront s’épanouir lors de leurs séances de sport), d’agrès de motricité, des pistes de force/vitesse avec un dénivelé de 8 degrés et de 10 degrés, des terrains multisports : tennis ballon/volley/ badminton et une raquette de basket munie d’un panier.

 

Stand de Tir Marcel Ypreeuw

Rue Paul Matrenghen

Pratique de tirs « poudre noir », tirs carabine / pistolets 10m et 50m, tirs pistolets 25m.

Equipements : 2 postes « poudre noir », 2 postes 50m (aménageables à 25m, transformables en 3 postes 10m), 5 postes 10m, 4 postes 50m (transformables en postes 5 postes 10m). 

 

Complexe de Tennis

Rue Léon Blum

Equipements : 3 tennis couverts, 3 tennis extérieurs, club house. 

 

Stade Giovanni Martello 

Rue de Mardyck

Terrain de football, Vestiaires.

 

Espace Franck Brébant 

Rue Léo Lagrange

 Ce complexe est juxtaposé à la salle Georges Carpentier. Ce nouvel espace reçoit désormais les cours de danse et de fitness, le tir à l’arc horizontal, le tennis de table et la nouvelle salle de musculation, répondant ainsi aux demandes de place des associations. 

 

Terrain de Moto Cross Circuit Flandre 

Sortie 53 direction Loon-Plage Car Ferry

Pratique du motocross

Organisation de la Ronde des Sables

La mairie

mairieLa mairie ou « maison communale  » est la maison de tous les habitants. C’est dans ce lieu que vous pouvez effectuer vos démarches administratives ; vous y serez accueillis par l’équipe du Guichet Unique qui vous renseignera et vous mettra, si besoin, en relation avec le service adéquat.

C’est en mairie que sont par ailleurs célébrés les mariages et parrainages civils.

 

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)

Le Centre Communal d’Action Sociale est un établissement public autonome. Il est géré par un conseil d’administration composé, à part égale, de membres élus par le conseil municipal et de représentants de la société civile. Le président est obligatoirement le Maire de la commune.

 Le CCAS a deux types de missions  :

• Une première mission obligatoire appelée « aide légale » qui consiste en la constitution de dossiers pour le compte de l’Etat et du Département afin d’ouvrir des droits aux loonois pour les prestations du Conseil Général (APA, RSA, aide-ménagère, placement en maison de retraite…)

• Une seconde mission dite «  facultative » consistant à mettre en œuvre sur la commune des actions visant à améliorer les conditions et situations des habitants dans des domaines tels que le logement, l’emploi, la gestion budgétaire, l’aide aux personnes âgées ou encore les étudiants. Cette mission se décline au travers de nombreux dispositifs et actions initiés par le conseil d’administration et mis en œuvre par les agents du CCAS.

Ces derniers sont en contact direct avec la population et sont conduits à être, à la fois, des conseillers, des médiateurs, des animateurs, des techniciens de la relation ou des professionnels de la restauration. Bref, autant de savoir-faire, savoir-être et compétences nécessaires au regard de la diversité, et parfois, de la complexité des missions du CCAS.

 

Le Centre Socioculturel Dulcie September

3Le centre Socioculturel de Loon-Plage, créé en 1989 et géré par une association loi 1901 a engagé une dynamique de développement. L’association a pour objet de promouvoir le développement social et culturel de la population. Elle permet l’épanouissement et la promotion des personnes, des familles et des groupes. Elle peut étudier, promouvoir, soutenir, favoriser et coordonner toutes les actions se rapportant à son objet.

Quatre secteurs d’âges sont accueillis au sein de ces actions  : 

Petite enfance : multi accueil, RAM, Accueils de Loisirs Sans Hébergement (ALSH) 4-6 ans et accueil périscolaire, LAEP lieu d’accueil parents/enfants, …, 

Enfance : ALSH, accompagnement scolaire, ateliers parents enfants, séjours de vacances…, 

Jeunes : un Espace jeunes regroupant le LALP lieu d’accueil de loisirs de proximité, foyer, actions CIVIL, Formation Insertion Jeunes, PIJ  point information jeunes…, ouvert aux 11-25 ans

Familles : ateliers d’artisanat, ateliers d’expression, atelier bien être, sorties, lotos, actions inter générations, manifestations…

 

L’Espace Jeunes

13L’Espace Jeunes est le lieu de vie, de détente, de rassemblement ludique et d’information qui offre aux jeunes loonois de 14 à 25 ans de multiples activités adaptées à leurs âges et à leurs demandes. 

 

La Maison des Associations

Ce lieu dédié aux associations comprend des bureaux équipés et des salles de réunion.

 

 

L’Espace Michel Simon

7L’espace Michel Simon est le lieu de rencontre du 3ème âge à Loon-Plage. Les personnes âgées s’y retrouvent, tous les jours, pour y déjeuner puis y passer un après-midi de détente. Tous les lundis après-midi, ils sont rejoints par les membres de l’association des personnes handicapées de Loon-Plage. Régulièrement, en partenariat avec le Centre SocioCulturel, jeunes et moins jeunes se réunissent lors d’ateliers inter générations permettant ainsi l’échange et l’écoute dans une ambiance très conviviale. 

A noter… Ancienne école des filles de Loon-Plage, l’Espace Michel Simon est une salle municipale de charme atypique qui peut être louée à des particuliers. 

 

La Maison des Anciens

Ce bâtiment à l’architecture moderne et harmonieuse est doté d’un intérieur lumineux et fonctionnel. Nos ainés s’y retrouvent deux fois par semaine et y pratiquent leur passe-temps favori, avec le concours de l’association « les amis du 3ème âge ».

 

La Médiathèque Marcel Pagnol

IMG 2184La Médiathèque Marcel Pagnol a ouvert ses portes en 2004.

Depuis elle n’a eu de cesse de vous inviter à découvrir toutes les formes de culture.

En plus d’une collection complète et variée d’ouvrages, vous y trouverez des DVD (films, documentaires, dessins animés), des CD-Rom éducatifs et ludiques, des CD audio.

En rejoignant le réseau des Balises, la médiathèque vous donne accès à tout le catalogue des bibliothèques de la CUD.  «Les balises» regroupe 11 villes, soit  21 bibliothèques et vous donne accès à plus de 500 000 romans et documentaires, 41 000 CD audio, 25 000 DVD, etc.

La médiathèque Marcel Pagnol possède un espace multimédia où chacun peut avoir accès libre à Internet. Un accès Wi-Fi est également disponible, tablettes et PC portables sont à votre disposition à l’accueil.

Tous ces services sont gratuits.

La médiathèque, c’est aussi le lieu privilégié d’évènements culturels.

Chaque mois, l’équipe concocte un programme d’animations en tous genres : expositions, spectacles ou concerts, heure du conte,  BB Bouquine, journée des nouveautés….

Suivez toute l’actualité de la médiathèque sur sa page Facebook.

Toute l’équipe est à votre service pour vous renseigner, vous conseiller et vous aider dans vos recherches.

 

Le restaurant scolaire

IMG 4331C’est dans ce bâtiment basse consommation que les écoliers loonois viennent déguster leur repas chaque midi. Les plats sont préparés sur place, par l’équipe de la Cuisine Centrale, avec des produits frais et de qualité, issus des circuits courts.

Les plus petits sont servis à table tandis que les plus grands ont accès au self.

 

La salle Coluche

colucheLa salle Coluche est l’une des plus belles salles municipales des Rives de l’Aa, tant au niveau de son architecture que de ses équipements. Grand espace de réunion, elle accueille tout au long de l’année les grands évènements culturels loonois, les manifestations municipales, des conférences et évènements privés. Sa particularité tient au fait qu’elle est ouverte sur deux autres salles (Lucien Demagny et Marius Brouart) de capacité inférieure pouvant accueillir des assemblées générales, des vins d’honneur... 

 

L’école de musique Jean Deweerdt 

L’école de musique, créée par Jean Deweerdt, dans le prolongement de la salle Coluche, poursuit depuis plus de trente ans sa mission : faire découvrir et enseigner la musique au plus grand nombre. Cette entité s’est développée, au fil des années, en ouvrant de nouvelles classes, en intégrant dans son cursus toutes les formes de musique, en menant régulièrement des actions de sensibilisation dans les écoles primaires et élémentaires de la ville. Sous l’impulsion de ses différents directeurs (Jean Deweerdt, Henri Marcheville, Bernard Vasseur, Raji Badre, Raymond Acquart), l’école de musique est devenue une structure éducative incontournable à Loon-Plage et accueille désormais plus de 450 élèves pour un bassin local de population de 7000 habitants. L’école est actuellement dirigée par Philippe Oprandi
L’école de musique comporte depuis début 2012 une extension comprenant des salles de cours, une salle de 140m2 destinée aux répétitions et un studio d’enregistrement. Ce dernier est majoritairement réservé à un usage pédagogique au bénéfice des élèves de l’école de musique et pour partie à l’attention de groupes locaux amateurs (ou non) désireux de pratiquer leur passion dans les meilleures conditions sous la responsabilité d’un régisseur de studio.

 

La salle Marcel Rommel

Cette salle polyvalente nouvellement restaurée, mise aux normes d’accessibilité, constitue un lieu de convivialité et de rencontres au cœur du quartier des Kempes.

 

Le Musée des Jeux Traditionnels

museeTypiquement flamande, la Ferme Galamé implantée à Loon-Plage reste le dernier témoin de la vie rurale de la ville. Construite en 1769, juste avant la Révolution Française, elle porte le nom de ses derniers propriétaires, la famille Galamé, qui y pratiquait : 

- la culture de betteraves, 

- de céréales et 

- de produits maraîchers.

C’est dans cet ancien corps de ferme que s’est installé le Musée des Jeux Traditionnels pour permettre de découvrir ou de redécouvrir les jeux d’hier et d’aujourd’hui.

Le musée se décline en différents espaces :

- une salle d’exposition permanente retraçant l’histoire des jeux traditionnels,

- un centre de ressources équipé d’un espace de travail, où des ouvrages ayant pour thème les jeux sont accessibles à tous,

- une salle de jeux, où les visiteurs pourront s’initier à divers jeux d’estaminets pour le plaisir des petits comme des grands,

 

- une salle d’exposition temporaire accessible en période estivale.

 

La Maison de la Nature 

maison de la natureInauguré en 2016, la maison de la nature est le résultat de la collaboration de la ville de Loon plage, de Dunkerque LNG et du SIVOM des rives de l’Aa. Pour offrir a loon plage un lieu de vie au tour des questions écologiques et environnementales.

Cette maison a pour but d’être un lieu de référence de la biodiversité locale dans son ensemble, un lieu pédagogique et ludique pour petit et grand.

Elle permet d’accueillir des groupes scolaires et des familles pour faire des enfants de véritables citoyens « éco-responsable ».

Pour cela, la maison de la nature est équipée de tout l’équipement moderne. Elle possède des tablettes tactiles avec des applications et jeu autour de la faune et la flore locale. Et aussi 3 grands écrans pour une immersion dans la vie des abeilles.

La maison de la nature vous accueille et vous propose :

  • Une exposition permanente sur la biodiversité
  • Une exposition temporaire sur certaines espèces du Parc Galamé
  • Un espace expérientiel interactif où l’on peut vivre un rôle d’abeille dans un jeu immersif collectif
  • Un espace de découverte
  • Une mare pédagogique
  • Des ateliers et animations pour les enfants

investiture 14

Maire, Éric ROMMEL

Les adjoints

Isabelle FERNANDEZ : 1ère Adjointe Déléguée à la Démocratie Locale et à l’Enseignement

Vincent JEANNEKIN : 2ème Adjoint Délégué aux Sports et à la Vie Associative

Christine LAFFONT : 3ème Adjointe Déléguée à la Culture et aux Fêtes

François ROSSEEL : 4ème Adjoint Délégué à l’Enfance, aux Temps Libres, aux Loisirs et à la Jeunesse

Clélie KLEINPOORT : 5ème Adjointe Déléguée à l’Action Sociale, au Logement et à la Santé

Johann CARON : 6ème Adjoint Délégué aux Travaux, à l’Urbanisme et à l’Environnement

Sandrine MILLIOT : 7ème Adjointe Déléguée aux Finances, à l’Administration Générale, à la Communication et aux Ressources Humaines

Patrice MILLIOT : 8ème Adjoint Délégué à l’Économie, à l’Écologie Urbaine et au Tourisme

Les conseillers municipaux

Marie-Astrid FOLEY, Conseillère Déléguée aux Personnes Agées età la Santé

Jean-Marie LIVOURY, Conseiller Délégué au Patrimoine et à l'Environnement

Fabienne VANBAELINGHEM, Conseillère Déléguée à la Culture

Philippe KOBUSZYNSKI, Conseiller Délégué à l’Emploi, à la Formation et à l’Insertion

Pascale DEMEY, Conseillère Déléguée à la Communication

Laetitia VERHAGE, Conseillère Déléguée à l’Agenda 21 Scolaire

Xavier MYSOET, Conseiller Délégué aux Travaux

Sophie DECLERCQ, Conseillère Déléguée à l’Enfance et aux Loisirs

Jean-Luc WOUSSEN, Conseiller Délégué à la Vie Scolaire

Sarah LIMOUSIN, Conseillère Déléguée aux Animations Scolaires

Claude PANTIERS, Conseiller Délégué à l’Administration Générale, à l’Etat-Civil et aux Elections

Clara ELLEBOODE, Conseillère Déléguée aux Fêtes

Jean-Pierre CAMPAGNE, Conseiller Délégué à l’Agriculture et aux Circuits Courts

Catherine COLOOS, Conseillère Déléguée au Bien-Être et à la Santé

Jérôme WILLEMAN, Conseiller Délégué aux Sports

Annie VANSTEENKESTE, Conseillère Déléguée à la Jeunesse

Jean-François MORALES, Conseiller Délégué à l’Écologie Urbaine et à la Démocratie Locale

Les conseillers municipaux d'opposition

Marie Noëlle CALCOEN

La naissance du « Lieu Boisé »

Emergé de la mer flandrienne (actuelle Mer du Nord), d’assèchements de sables et de vases d’origine fluviale, le village de LOON (qui signifierait pour les uns « lieu boisé », pour d’autres « canards  ») se concrétise à la fin du 11ème siècle. A la fin du 12ème siècle, Loon a une réelle existence, mais deux fléaux majeurs menacent à chaque instant : les inondations et les guerres… Ce n’est qu’à partir de 1756 que Loon se remet de ces conflits et de périodes d’inondations  et prend alors sa physionomie définitive. Loon serait devenue française après la Paix des Pyrénées (1659). L’époque est marquée par la fuite des flamands vers la Flandre orientale et, simultanément, par une immigration d’origine calaisienne, boulonnaise et picarde. Loon commence alors à se franciser de sorte que l’on finira par ne plus parler que le français à Loon, sauf dans les brouckes où l’usage du flamand a persisté jusqu’à très récemment. En 1791, on estime la population à environ 1 000 individus. C’est l’agriculture qui rythme la vie de la totalité des Loonois au travers des travaux saisonniers. On y récolte surtout des céréales (blé, orge, avoine…). A la fin du 19ème, les cultures de la chicorée, de la  carotte et de la betterave prédominent et deviennent les principales activités agricoles. A la veille de la Révolution Française, la grogne des paysans loonois grandit à l’égard du magistrat de Bourbourg (équivalent d’un conseil municipal). Les cahiers de doléances rédigés, le décret du 14 décembre 1789 permet à Loon de devenir une commune indépendante, capable de choisir ses élus et de gérer son administration. En 1889, pour éviter toute confusion avec Laon (02), le conseil décide le changement de nom de la commune qui s’appellera ensuite «  Loon-Plage ». Quelques mois plus tard, émerge l’idée de créer une station balnéaire sur la plage de Loon-Plage. En 1894, un casino est construit ainsi qu’un hôtel et des chalets : c’est la plage du Clipon, nouveau lieu de vacances à la mode où l’on peut observer les allées et venues des gens fortunés. 

 

Le nouveau visage de Loon-Plage  

avenue marronierEn 1929, il existe 16 sècheries à chicorée sur le territoire loonois  : l’économie est essentiellement basée sur la culture de cette racine, et complétée par l’exportation massive de carottes, betteraves, navets… A partir de 1965, tout s’accélère… A la suite de l’abandon du site balnéaire du Clipon, l’extension du port de Dunkerque et la rétrocession d’une immense partie de la plage ouvrent le chapitre de l’industrialisation loonoise. L’ambition de faire de Dunkerque un port d’intérêt national entraîne la création d’écluses et de bassins toujours plus spacieux. Les expropriations se multiplient et les industries s’implantent sur le littoral… Loon-Plage devient alors une ville à forte concentration industrielle. Corrélativement, de nombreuses exploitations agricoles disparaissent. En 1968 est créée de la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD). Loon-Plage devient membre de la CUD afin de répondre au problème nouveau du relogement des loonois expropriés. Le visage de Loon-Plage poursuit sa métamorphose.

 

Du village à la ville…

Dès les années 1960, Loon-Plage doit se préparer à passer du village à la ville. Le décret ministériel du 16 octobre 1958 a constitué 27 communes du littoral en groupement d'urbanisme et la commune est directement concernée, menacée même, par le plan directeur soumis aux collectivités en août 1960 : pas moins de 2 600 hectares, soit les deux tiers de la superficie communale, sont initialement réservés à l'extension du port par les services de l'État, ce qui, dans un avenir proche, entraîne la disparition d'exploitations agricoles, des hameaux du Clipon et du Westhouck ainsi que de nombreuses habitations situées notamment dans le secteur du Warlande. Cette décision, qui est sans appel, concerne alors près de la moitié de la population. Loon-Plage, qui se considère sacrifié sur l'autel de l'expansion industrialo-portuaire, cherche alors à se défendre pour ne pas se retrouver étouffé par l'emprise du Port autonome et émet des réserves lors de l'enquête publique qui est lancée en 1967. Celles-ci portent sur le nouveau cimetière, récemment créé, une préférence pour une déviation de la RN 40 au nord et non pas au sud, la création de lotissements pour le relogement des personnes expropriées ainsi que la création d'une zone d'habitation pour assurer l'extension urbaine.
ecole d fillesLa commune ne peut rester isolée dans ce combat et doit se faire entendre. Le temps de la réflexion aidant, elle adhère, le 14 novembre 1969 à la Communauté de Dunkerque, officiellement créée en octobre 1968 et mise en place le 1er janvier 1969 sous la présidence d'Albert Denvers. Elle va dès lors bénéficier de l'appui logistique de l'institution intercommunale dont les compétences portent en particulier sur l'urbanisme, les équipements et les chemins vicinaux.
Les familles expropriées, indemnisées, migrent vers deux quartiers du bourg, celui de la Gare et celui des Kempes qui n'est pas encore structuré, présentant de nombreux signes d'insalubrité. Ces bouleversements, qui créent des traumatismes, conduisent les municipalités successives à mettre en place un véritable plan de modernisation et de construction. Ainsi, d'importants travaux de voirie et d'assainissement sont réalisés aux Kempes, désormais relié au bourg par le Gai Logis. La réhabilitation de ce quartier jusque-là considéré comme les bas-fonds de Loon-Plage, va redorer son blason.
Force est de constater que le Port autonome représente le principal facteur économique et industriel ayant influencé l'urbanisme loonois et, dès les années 1970, la politique de la ville a consisté à initier l'accompagnement de cette mutation. Les grandes lignes de cette démarche s'appuient sur le développement de structures d'accueil nécessaires en termes de logements et d'équipements collectifs ; des conditions d'accueil et d'accès pour l'implantation des activités industrielles ; la réalisation d'une ceinture boisée au Nord de la zone urbaine afin de préparer la confrontation entre habitat et industrie ; et la restructuration de l'habitat existant. Dès 1971, la Communauté urbaine demande la création d'une ZAD (Zone d'aménagement différé) au sud de la RN 40, pour assurer le relogement des familles expropriées ainsi que la création des équipements scolaires, sportifs et socio-éducatifs. Les premiers permis de construire sont signés avant l'échéance municipale de 1977.

 

2001… l’année décisive

Le résultat obtenu par la liste de Jean-Claude Delalonde aux élections municipales de 1995 n'exprimait pas une franche adhésion de la population à la politique menée depuis une décennie et semblait déjà traduire aussi une certaine usure prématurée du pouvoir. Certes, les Loonois reconnaissent les qualités de leur maire sur le plan de la gestion communale, le considérant comme un excellent technicien, opiniâtre et pugnace, mais ils lui reprochent de n'être qu'un homme de dossier, distant avec ses concitoyens et quelque peu éloigné de la vie publique.
Aux élections municipales de mars 2001, Jean-Claude Delalonde doit affronter un nouvel adversaire : Éric Rommel, Loonois de souche depuis huit générations du côté maternel, directeur de cabinet de Léon Panier, maire de Gravelines. Son engagement en politique date de 1989, date à laquelle il s'était présenté, comme il le fit en 1995, sur la liste de Régis Fauchoit. L'équipe qu'il a constituée est « multi-étiquettes », allant de membres de l'UMP, du PS, du PC, de Chasse Pêche Nature et Traditions, aux écologistes. Cette liste plurielle, constituée pour ratisser large, recueille, dès le premier tour de scrutin, l'adhésion d'une majorité de l'électorat avec 52,46 % des suffrages exprimés qui lui donnent 22 sièges sur 29. La volonté populaire de rompre avec une certaine forme de technocratie s'est nettement exprimée et le changement est radical.
7Force est de constater que la nouvelle politique municipale, qui s'appuie sur une approche de proximité, de disponibilité, d'accessibilité et d'exercice de la démocratie locale, est particulièrement appréciée au fil des ans, comme le démontrent les résultats des scrutins municipaux ultérieurs. En mars 2008, l'équipe sortante est reconduite dès le premier tour de scrutin avec 70,07 % des suffrages exprimés soit 850 voix de plus qu'en 2001. La liste d'opposition conduite par Jean-Claude Delalonde n'obtient que quatre sièges et celui-ci décide de démissionner. La liste d'Éric Rommel est plébiscitée en mars 2014 par l'électorat loonois avec 81,36 % des suffrages exprimés. Ce témoignage de confiance tient à la méthode d'administration mais surtout aux réalisations particulièrement nombreuses de la décennie écoulée. Réhabilitation, transformation et extension des équipements existants, nouvelles constructions, couronnent une politique de grands chantiers : un nouvel Espace Jeunes doté d'un Centre d'animation jeunesse et ouvert aux associations, une Maison des associations, une maison des Anciens, les extensions de l'École de musique avec la construction de six salles de classe, et de la Halte garderie, la construction d'un Centre de restauration scolaire, la rénovation de la salle de sports Marcel-Rommel, la mise aux normes des vestiaires du stade Giovanni-Martello, l'aménagement du Parc Galamé, etc. À noter que l'ancienne école de garçons abrite le Centre communal d'action sociale (CCAS) et que l'ancienne école des filles est devenue l'Espace Michel-Simon pour la restauration et les après-midi récréatives des aînés.
Durant la période 1999-2007, la municipalité doit faire face à une baisse de la population qui passe de 6506 à 6208 habitants, et ceci malgré le fait que 100 logements ont été construits entre 2001 et 2007. Ce phénomène est dû à la baisse des habitants par ménage et à l'augmentation du nombre de personnes seules et de familles monoparentales. Face à ce constat, existe une volonté municipale, exprimée en 2008, de poursuivre l'urbanisation en envisageant la construction de 450 logements sur 10 ans.

IMG 2744Cette nouvelle équipe va en outre mettre en place des services fort appréciés par les habitants de la commune. La cantine à 1€50 avec des animations offertes le temps du midi, cuisiné sur place avec des produits frais, des produits provenant de circuits courts. Cette nouvelle équipe met en place également des aides à la formation professionnelle, au permis de conduire, des aides pour les étudiants, un multi-accueil, un relais d'assistantes maternelles, un nouvel espace ludique avec le Parc galamé et son musée des jeux traditionnels, son étang de pêche, ses jeux, son aire de baignade biologique...Une histoire qui continue de s'écrire encore aujourd'hui.  

loon ciel 2016

 

Localisation

Côte d’Opale
Département du Nord (59).
A 10 km à l’  ouest de Dunkerque.
Agglomération de Dunkerque

Superficie

Surface : 3 567 hectares

Population

6 344 habitants (au 1er janvier 2017)

Tissu associatif

52 associations (sportives, culturelles, sociales, loisirs, enseignement, environnement, ...)

Qualité de vie

Labellisée ville-santé de l’  OMS
3 fleurs au concours des villes et villages fleuris
Ville 2 sourires commerces de proximité

Équipements scolaires

5 écoles maternelles et élémentaires
1 collège
1 restaurant scolaire
1 accueil périscolaire

Vie culturelle

1 médiathèque
1 salle de spectacle
1 école de musique
1 studio d’enregistrement
1 Maison de la Nature
1 Musée des Jeux Traditionnels

Economie

Industries portuaires
Commerces et artisanat

Quatre zones d’activités :
- ZA Loon Tertiaire
- ZA de l’  Helle
- ZA de la Sécherie

1er 2015SELECTION 2018 logo villes fleuries 2019ville active sportivepanneaux 2 sourires